Le style fait son entrée au gouvernement

Publié le June 20, 2012

Une nouvelle série de soupirs affligés poussés hier soir à la vue de la tenue portée par Laurence Parisot lors de son allocution télévisuelle m'a menée à penser à l'importance de l'image des personnages publics et à l'impact de leur apparence sur nos impressions.

Qui n'a jamais cruellement critiqué la tenue ou la coiffure des politiques, journalistes ou people devant leur télévision? Je suis moi-même une grande adepte de la pratique, mais avouez-le, vous adorez aussi. Je ne révolutionne bien sûr pas le monde de la communication en affirmant qu'une apparence soignée participe du succès d'un personnage public, mais certains, tels Laurence Parisot, sont de toute évidence mal conseillés et bénéficieraient d'un bon coup de jeune dans leur placard. Madame Parisot, ma main est tendue, saisissez-la!

De nombreuses enquêtes ont démontré que les relookings ciblés des politiques et assimilés coincidaient souvent avec leur remontée dans les sondages. On se souvient de la transformation radicale de Carla Bruni-Sarkozy arborant un pull informe et des boots UGS lors du Noel de l'Elysée afin de se forger une image de femme "comme tout le monde" qui fit un peu remonter le couple présidentiel dans les sondages. Le style a toute son importance et certains l'ont bien compris, comme Marine LePen qui revendique ses virées shopping à Usine Center et affuble sa chevelure blonde de barettes en plastique d'un goût douteux afin de cultiver son image de bonne copine.

Bien sûr, cette attention particulière à la tenue vestimentaire de la part du public et des médias semble s'appliquer tout particulièrement aux femmes. Certes les chaussettes rouges de François Fillon ont fait parlé d'elles au Petit Journal de Yann Barthès sur Canal plus, et les chemises saumon de Manuel Valls en ont fait sourire plus d'un, mais les commentaires les plus acerbes sont bien souvent et injustement réservés à leurs comparses féminines. D'un autre coté, si la faute de goût mode chez les politiques masculins existe, elle est aussi plus difficilement décelable dans un défilé monotone de costumes encravattés.

C'est pourquoi j'ai décidé aujourd'hui de réfreiner mes instincts les plus vils. Oublions un peu la critique et rendons hommage ici aux deux femmes ministres les mieux habillées de l'histoire de la cinquième république. Après le bling vide de Rachida Dati (adoubée "garde des Sceaux à champagne par le Canard Enchainé), Mesdames Fleur Pellerin et Aurélie Filippetti font rayonner la classe française et prouvent au quotidien que style et élégance parachèvent avec panache deux personnalités à la tête bien faite.

Alors, ça vous plait le chic de crise?

Un sans faute pour ce total look noir! Mention spéciale aux chaussures Repetto :)

Un sans faute pour ce total look noir! Mention spéciale aux chaussures Repetto :)

Le style fait son entrée au gouvernement
Petite touche rock à Cannes; du style dans la sobriété pour une ministre "normale"

Petite touche rock à Cannes; du style dans la sobriété pour une ministre "normale"

Le style fait son entrée au gouvernement
Le style fait son entrée au gouvernement
Le style fait son entrée au gouvernement

Rédigé par

Tagged #Mode

Commenter cet article